|
informations supplémentaires





SENS DE L'ÉTALONNAGE
Dans le monde, l'étalonnage s'effectue sur la base de la norme internationale ISO/IEC 17011. Au sein de l'Union européenne, le règlement européen 765/2008 prévoit que chaque État membre désigne son propre organisme national d'accréditation unique et a conféré pour la première fois à cette activité un statut juridique, la reconnaissant comme une expression de l'autorité publique.

En Italie, l'organisme d'accréditation unique désigné par le gouvernement est Accredia.

L'accréditation en tant que centre LAT (Accredited Calibration Laboratory) est la certification, par Accredia, de l'indépendance competence, independance et impartialité du laboratoire d'étalonnage et confère valeur et fiabilité aux certificats d'étalonnage délivrés sur le marché.

L'accréditation en général favorise le développement de l'ensemble du système économique et social et soutient la compétitivité des entreprises également sur les marchés internationaux. Il s'agit d'une activité d'importance sociale, également exercée dans l'intérêt public, visant à sauvegarder des valeurs fondamentales telles que la santé des consommateurs et la protection de l'environnement.

Pour plus de détails, veuillez consulter le site Web d'ACCREDIA:

www.accredia.it/accréditations

INFORMATION ET DONNÉES ENVOYÉES À ACCRÉDIA
Le laboratoire CIBE, dans le cadre des activités d'étalonnage couvertes par son accréditation et conformément aux exigences de la circulaire technique DT n° 01/2018 d'ACCREDIA, communique à ce dernier les données suivantes :

  • Objet calibré

  • Constructeur

  • Modèle

  • Matrice

  • Nom de l'entreprise du destinataire du certificat d'étalonnage

  • Province (ou État dans le cas des destinataires étrangers).

INFORMATION ET DONNÉES ENVOYÉES À L'UNIONCHAMÈRE ET AU COMPÉTENT TERRITOIRE CCIAA

Le laboratoire CIBE, dans le cadre des activités de vérification périodique (contrôles métrologiques) couvertes par son accréditation et conformément aux dispositions de l'art. 13, alinéa 1 du décret ministériel du 21 avril 2017, n.93 communique électroniquement à UNIONCAMERE et à la Chambre de Commerce compétente territorialement, à travers le système informatique des chambres de commerce dédié à la métrologie légale, les données suivantes:

  • nom, adresse et numéro de TVA, le cas échéant, du détenteur de l'instrument ;

  • adresse où l'instrument est en service, si différente de l'adresse précédente

  • code d'identification du point de retrait ou de nouvelle livraison, selon le cas et le cas échéant ;

  • type d'instrument ;

  • Marque, modèle et classe de l'instrument, le cas échéant ;

  • Numéro de série de l'instrument ;

  • spécification de toute utilisation temporaire de l'instrument ;

  • date de la réparation, le cas échéant, et vérification ;

  • résultats de la vérification et, s'ils sont positifs, la date d'expiration ;

  • anomalies trouvées si la vérification a échoué ;

  • nom des réparateurs et vérificateurs impliqués.

ÉTALONNAGE DE MASSE- RÈGLES DÉCISIONNELLES ADOPTÉES PAR LES DÉCLARATIONS DE CONFORMITÉ

Dans le cas de masses et de poids qui sont, lors d'un contrôle visuel ou déclarés par le client, construits selon OIML R 111, le laboratoire délivre dans le certificat d'étalonnage une déclaration de conformité limitée au respect des tolérances, sauf si le client informe par écrit le laboratoire qu'il ne communique pas cette déclaration de conformité.

Comme l'exige l'OIML R 111 § 5.2, l'incertitude d'étalonnage étendue peut être au plus égale à 1/3 de la tolérance de la masse attendue ; sinon, aucune vérification de conformité n'est effectuée et par conséquent aucun jugement de conformité n'est donné sur le certificat d'étalonnage.

L'incertitude d'étalonnage élargie ne doit pas être inférieure à celle indiquée dans le tableau d'accréditation de la CIBE.

La déclaration de conformité est exprimée, dans le tableau des données de mesure et de la classe de référence, par "C" pour "conforme" et "NC" pour "non conforme".

Le certificat contient également la phrase : "Conformité à la classe de précision, limitée à la valeur de masse conventionnelle, conformément aux exigences de la Recommandation internationale OIML R 111:2004, Chapitre 5, point 5.3.1.

La règle de décision adoptée est la suivante : l'écart entre la valeur conventionnelle (mc) et la valeur nominale (mn) du mesurande est égal ou inférieur à la tolérance autorisée (δm) moins l'incertitude élargie de l'étalonnage U ; dans la formule : | mc - mn | ≤ (δm - U).

La règle est donc une règle binaire avec une bande de garde ayant une amplitude de U. Pour cette règle, la probabilité qu'une mesure soit déclarée non-conforme est supérieure à 2,5% (voir document ILAC-G8:09/2019 § 5.2).

D'autres règles décisionnelles peuvent s'appliquer à des demandes écrites spécifiques du client ; dans ce cas, le niveau de risque qui y est associé sera déterminé en fonction de la règle demandée.
INFORMATIONS
RESEAU
COMMERCIAL
TÉLÉCHARGEMENT
ACCREDITATIONS